Gluten : L’Alimentation ou la troisième médecine

dimanche 19 mai 2013
par  Dr Moatassime
popularité : 0%

la video est trés bien mettre en français ou en arabe en cliquant sur share puis subtilise et ensuite à gauche a coté de play

http://www.green-escape.fr/2010/12/le-cerveau-dans-votre-intestin/

http://www.green-escape.fr/2012/03/pain-farine-gluten-sante/

http://www.green-escape.fr/2012/04/intolerance-gluten/

http://www.green-escape.fr/2012/04/vivre-nourrir-sans-gluten-quotidien/

Gluten (pain et blés ) , caséine(lait) et poly pathologie diffuse un site excellent

SOS GLUTEN pour l’aspect gluten caséine
le site SOS GLUTEN

et le site de l’association Seignalet : théorie immunologique et régime ancestral plus restrictif, pour information concernant la théorie et le mécanisme physio pathologique immunologique ( attention régime qui peux conduire à des carences !! ne pas l’entamer seul, mais avec l’aide d’un professionnel) le site de l’association JEAN SEIGNALET Le régime ancestral qui contient le sans gluten ni caseine

liens sites :
la video est trés bien mettre en français ou en arabe en cliquant sur share puis subtilise et ensuite à gauche a coté de play

http://www.green-escape.fr/2010/12/le-cerveau-dans-votre-intestin/

http://www.green-escape.fr/2012/03/pain-farine-gluten-sante/

http://www.green-escape.fr/2012/04/intolerance-gluten/

http://www.green-escape.fr/2012/04/vivre-nourrir-sans-gluten-quotidien/

Fondation Québécoise de la Maladie Cœliaque

SOS GLUTEN

Site personnel de Philippe Barraqué, chercheur et universitaire

Association Française Des Intolérants Au Gluten

le site de l’association JEAN SEIGNALET Le régime ancestral

Manifestations neurologiques et psychiatriques de la maladie cœliaque et sensibilité au gluten

La diète sans gluten

En théorie, le régime sans gluten paraît simple, mais en pratique, son application rigoureuse est très difficile dans la mesure où le gluten est présent dans de nombreux aliments ou produits alimentaires du commerce, et sous des formes très diverses qui le rend parfois « invisible » à l’œil non attentif. La personne intolérante au gluten doit apprendre à repérer la présence de gluten dans une lecture très approfondie des étiquetages du commerce et être très prudente dans les situations où elle mange à l’extérieur.

S.A.B.O.T.

Cet acronyme est un moyen mnémotechnique pour retenir aisément quels sont les céréales qui doivent être supprimées de manière définitive de l’alimentation soit : Seigle, Avoine, Blé, Orge et Tritical. Le gluten qu’ils contiennent est en réalité constitué de protéines appelées prolamines et gluténines. Les prolamines constituent la fraction toxique du gluten pour la personne intolérante à celui-ci.

Le cas de l’avoine

Il est particulier, dans la mesure où sa toxicité est tantôt infirmée tantôt à nouveau confirmée.
Cette céréale reste néanmoins souvent déconseillée dans le régime sans gluten par la plupart des spécialistes car elle est souvent contaminée par du blé.


À exclure

Chaque jour, le régime sans gluten oblige la personne intolérante au gluten à une solide organisation, car l’exclusion de ces cinq céréales complique réellement la vie. La personne intolérant au gluten aura plus de facilité pour garnir son panier d’épicerie au rayon des fruits et légumes, au comptoir des viandes et des poissons, mais pour l’achat des aliments manufacturés, faire son marché peut vite devenir un "parcours du combattant" car il faut éliminer farines, pains de toutes sortes, biscottes, biscuits (salés et sucrés), semoules, pizza, toutes les pâtes alimentaires (cannelloni, spaghetti, lasagne…), pâtisseries, viennoiseries, pâtes à tartes, chapelure, pain, bière (malt), flocons d’avoine, céréales du petit déjeuner... Et la liste est encore longue… Même les hosties contiennent du gluten ! Le gluten est aussi largement utilisé dans l’industrie alimentaire pour d’autres propriétés que le pétrissage de la pâte : liant dans le pâté de foie ou le creton, exhausteur de goût dans les charcuteries, etc. Certains ingrédients et/ou dénominations peuvent masquer la présence de gluten comme : amidon modifié non précisé, protéines végétales, malt, extrait de malt, arômes, assaisonnements, essence, certains agents anti-agglomérants utilisés pour le conditionnement des figues et pâtes de fruits, certains épaississants utilisés dans les produits allégés, son de blé, germes de blé et bien sûr… gluten. De quoi rapidement s’arracher les cheveux et baisser les bras si on ne possède pas une liste des aliments « contaminés » par le gluten au moment de faire les courses.

Les groupes de soutient deviennent à ce moment de précieux alliés et sont en mesure d’aider le nouveau patient à faire ses premiers pas avec la diète sans gluten. Ici au Québec le nouveau patient est souvent référé, par le médecin au moment du diagnostic, à la Fondation Québécoise de la Maladie Coeliaque (FQMC) qui lui fournit une excellente documentation (incluant un petit guide format de poche des ingrédients permis et à éviter, très utile au moment de faire ses courses) et un très bon support. Nous pouvons mentionner également au niveau Canadien, l’Association Canadienne de la Maladie Coeliaque. Nous ne saurions trop insister sur l’importance, voir même la nécessité d’adhérer à un tel groupe.

Aliments à éviter :

Amidon de source inconnue
Amidon de blé
Amidon modifié de source inconnue
Arôme de malt
Avoine
Bières sauf la Messagère (sarrasin)
Blé
Chapelure (des céréales interdites)
Couscous
Durum (blé dur)
Épeautre
Extrait de malt
Farine de blé
Farine d’avoine
Farine d’orge
Farine de malt
Farine de sarrasin (risque contamination)

Farine de seigle
Farine Graham
Fécule de blé
Froment
Kamut (espèce de blé)
Levure
Malt
Orge
Poudre de malt
Protéines végétales hydrolysées
Seigle
Semoule
Sirop de malt
Sirop d’avoine
Son de blé
Son d’avoine
Triticale
Vinaigre de malt

Zéro gluten

Certains végétaux sont entièrement dépourvus de gluten et peuvent donc être consommés sans risque par la personne intolérante au gluten qui y trouve une bonne partie de sa ration glucidique. Cependant, en raison des risques de contamination, pour certains aliments il est préférable de choisir des produits manufacturés par des compagnies spécialisées et réputées pour la qualité de leurs produits sans gluten. (voir tableau)

Aliments sans gluten PERMIS

Le riz Blanc, brun, complet, rouge, sauvage, flocons de riz, galettes, farines de riz…
Le maïs Amidon de maïs, grains et épis, semoules pour polenta et pour imiter le couscous, farine de maïs
Le sarrasin
(contamination possible)
Farine, biscuits, grillé (Kasha)
Le millet
(contamination possible) En semoule, en flocons, et le sorgho qui est une variété de millet
Le sésame En graines pour pâtisseries, biscuits, pain
Le soja Flocons, farines, vermicelle, « lait » de soja, tofu.
La fécule De maïs, pommes de terre, riz, tapioca (manioc)
L’arrow-root
(contamination possible) Pour épaissir potages, sauces, crèmes, (les biscuits à l’arrow-root sont interdits)
Plusieurs ingrédients et/ou dénominations signifient également l’absence de gluten :
amidon et fécule issus de céréales autorisées, glucose, glutamate, gélatine, épaississants (caroube, gomme xanthane), agents de texture (alginates, carraghénane),…. Les autres végétaux éloignés génétiquement des céréales, s’ils peuvent être à l’origine de phénomènes ponctuels d’intolérances alimentaires, n’ont aucun effet sur l’intolérance au gluten elle-même et ne doivent pas être déconseillés dans le régime sans gluten. Enfin, une large gamme de produits céréaliers sans gluten a vu les jours, notamment dans les magasins spécialisés. Ils aident certainement le patient intolérant au gluten à vivre « normalement » en permettant la réalisation de pain, pâtes, crêpes, pizzas, pâtisseries… sans gluten, même si leur prix ne les met pas à la portée de toutes les bourses.

Une attention particulière doit être portée aux aliments manufacturés tels les soupes, les sauces, les bases de soupe, la sauce soya, les imitations de fruit de mer (goberge), les condiments, les épices, les bonbons, le chocolat, la crème glacée, la gomme, les jus, les desserts, les aliments préparés congelés, les frites congelées, etc... Ces aliments contiennent très souvent du gluten. Il faudra aussi vérifier avec son pharmacien pour s’assurer que les médicaments à prendre ne contiennent pas de gluten. Les timbres ainsi que les enveloppes contiennent du gluten dans la colle aussi il est donc interdit de lécher cette colle. Les huiles en aérosol utilisées pour cuisiner peuvent également contenir du gluten.

Finalement, une attention particulière devra être portée à la préparation des repas pour éviter la contamination croisée. Les surfaces de travail et les ustensiles devront être propres, la personne intolérante au gluten devra posséder ses aliments bien à elle dans le garde manger et le frigo et identifiés à son nom ou identifiés “sans gluten” afin d’éviter une contamination par les autres personnes non-intolérantes au gluten et vivant sous le même toit ; elle devra par exemple avoir son pot de confiture, de miel, de moutarde, son beurre, etc... Un grille-pain spécifiquement réservé à cette personne sera aussi nécessaire.

En conclusion, avec un minimum d’organisation et de vigilance ainsi que de compréhension de la part de l’entourage de la personne sensible au gluten, celui-ci sera en mesure de mener une vie presque normale et surtout en santé !

*********************************************************************************************************************************************************************************************************
Qu’est ce que le régime Seignalet ?

le site de l’association JEAN SIGNALET

Mis au point en 1985, le regime Seignalet est d’abord un régime santé qui vise à soigner. Il prône une alimentation diversifiée la plus proche possible de celle de nos ancètres cueilleurs chasseurs. C’est pourquoi on le nomme parfois régime ancestral ou paléolithique.
La méthode de Jean Seignalet tient aussi compte de la forme moléculaire des aliments, de leur qualité, et pas seulement de leur quantité comme dans la diététique classique. Chez certains sujets génétiquement prédisposés, la forme moléculaire de certains aliments courants est inadaptée, ces aliments ne sont pas correctement digérés. Lorsque ce type d’aliment est cumulé en trop grand nombre, ces molécules inadaptées stagnent dans l’intestin grêle, l’irritent, le fragilisent. L’intestin grêle ne filtre alors plus correctement des molécules mauvaises qui finissent par entrer dans l’organisme et viennent perturber son fonctionnement. Il en résulte de petits maux ou de grandes maladies. C’est pourquoi on l’appelle aussi "régime hypotoxique". Le régime Seignalet exclut donc ces molecules toxiques à la forme moléculaire très éloignée de ce que consommaient nos ancètres préhistoriques : de nombreuses céréales dont le blé et le maïs, les laitages animaux et les cuissons excessives en particulier des graisses et des protéines animales. C’est pourquoi on appelle aussi ce régime "sans gluten et sans caséine".

Le docteur Jean Seignalet
Clinicien, biologiste, maître de conférence, chercheur, le docteur Jean Seignalet s’interesse à la nutrition depuis 1985, date à laquelle son régime est mis au point. Les nombreux patients volontaires, ses multiples aptitudes médicales et sa conception "globale"du corps humain, lui ont permis d’identifier les mécanismes qui provoquent de nombreuses maladies chroniques d’origine inconnue. Une des causes principales de toutes ces pathologies reste, chez de nombreux sujets, une alimentation moderne dénaturée à laquelle ils ne s’adaptent pas. Médecin émérite, reconnu par ses pairs en particulier pour ses travaux de recherche en immunologie et en rhumatologie, Jean Seignalet a déjà publié de nombreux articles dans des revues de pointe et il est déjà l’auteur d’un ouvrage spécialisé en immunologie dont la qualité est soulignée par toute la profession. Mais d’un autre coté, la presse spécialisé lui refuse ses articles sur la nutrition et il publie en 1996 la première compilation de ses résultats et des des hypothèses dans "L’alimentation ou la troisième médecine". Il publiera 5 autres éditions de cet ouvrage, éditions augmentées et revisitées, jusqu’à son décés en 2003.



Commentaires

Brèves

30 mai 2013 - INTOLERANCE AU GLUTEN

INTOLERANCE AU GLUTEN
Qu’est-ce que le gluten ?
Le gluten est un mélange de protéines combiné (...)

30 mai 2013 - INTOLERANCE A LA CASEINE

INTOLERANCE A LA CASEINE
L’intolérance au lait
Le lait de vache et le blé sont tous les deux (...)

26 janvier 2013 - Probable lien entre les infections neuroimmunologiques Toxoplasma et le cytomégalovirus et des changements de personnalité chez l’hôte humain

Probable lien entre les infections neuroimmunologiques Toxoplasma et le cytomégalovirus et des (...)